Ce conseil municipal d’installation, du fait des circonstances sanitaires, s’est déroulé en huit clos à la salle de l’Escall. Il était diffusé sur la chaîne Youtube de la ville.

Ouverture du conseil par Laurent Turquois, qui a donné la parole à Mr Loilier, doyen du conseil. Il a exposé les articles se référant à l’élection du maire au sein du conseil municipal, et a présenté la candidature de Laurent Turquois. Il n’y avait pas d’autres candidats (on se demandait si Michel Caillaud allait présenter sa candidature, mais il ne l’a pas fait).

Election du maire à bulletin secret, dans l’urne. 28 votes pour, 6 votes blancs, 1 vote nul. Nous avions décidé lors de la réunion de préparation de participer à cette élection car elle se situe dans la continuité du 15 mars (que nous avions accepté) mais de ne pas présenter de candidat. Sans choix, nous avons logiquement voté blanc.

→ Intervention de Laurent Turquois, qui a remercié les électeurs, et entre autres exprimé sa volonté de travailler avec l’opposition, et de travailler en plus grande collaboration avec la majorité métropolitaine. Dans un contexte de stabilité fiscale, il a indiqué que leurs actions sur ce mandat devraient répondre à 5 objectifs (que nous pourrons utiliser pour défendre nos idées et si besoin lui rappeler) : • Renforcer les liens entre les habitants • Une politique du réelle (vague) qui doit se traduire dans la capacité d’écoute • Dessiner la vile apaisée de demain • Le bien être des habitants comme boussole • Protéger les plus fragiles

→ Intervention de Michel Caillaud, qui a appuyé sur les mauvaises conditions de campagne, mais aussi sur le choix de garder le premier tour le 15 mars alors que le pays connaissait une crise sanitaire exceptionnelle.

→ Intervention d’Hervé Camus (voir texte complet joint) Suite à notre réunion de préparation et prise en compte des divers avis et remarques, intervention construite autour de trois axes : – Le contexte de l’élection a fragilisé la légitimité de tous, cela nous oblige à avoir une plus grande vigilance démocratique et à un exercice du pouvoir différent. – La crise sanitaire a révélé les dysfonctionnements de la société et sa vulnérabilité. Il est nécessaire de revoir nos modes de vie et notre organisation économique et politique. – Notre projet prenait en compte les urgences et est donc d’actualité. Il donnait des pistes et des moyens d’agir. Ce projet sera au centre de notre positionnement politique à venir. Si les mesures vont dans le bon sens, on encourage sinon on s’oppose ; par ailleurs on pousse à aller plus loin.

→ Intervention de Laurent Keunebroek, qui a clairement exprimé s’opposer au projet défendu par la majorité mais qu’il soutiendrait les démarches entreprises qui correspondent aux idées défendues par son groupe.

A noter : nous avions déjà discuté avec Laurent sur leurs intentions et leur approche du mandat. Nous avons constaté de nombreux points de convergence qui pourraient rapidement nous amener à travailler ensemble.
Détermination du nombre d’adjoints et élection des adjoints Mr le maire a laissé la parole à Mr Salaün qui a présenté le nombre d’adjoints, il y aura donc 12 adjoints dont 2 adjoints de quartier. Le vote s’est fait dans l’urne, à bulletin secret. 28 votes pour cette liste, 7 votes blancs.

Composition de l’exécutif :

1er Adjoint : Thomas Boucher : Finances et affaires générales 2ème Adjoint : Camille Nobilet : Développement Durable et égalité des chances 3ème Adjoint : Sylvain Gatt : Urbanismes et nouvelles technologies 4ème Adjoint : Claudine Cigala : Jeunesse et petite enfance 5ème Adjoint : Laurent Berthomé : Vie scolaire 6ème Adjoint : Allice Belling : Culture et relations internationales. 7ème Adjoint : Laurent Torqueau : Ressources humaines 8ème Adjoint : Valérie Sourisseau : Action sociale 9ème Adjoint : Patrice Jean : Sport et vie associative 10ème Adjoint : Marie Christine Laurent : Ainés Adjoint de quartier : Philippe Babonneau : Quartier ouest Adjointe de quartier : Hélène Thomy : Quartier est

A noter : Hervé a regretté la fin de la parité dans le binôme de l’exécutif maire/1er adjoint et a demandé les domaines affectés à chaque adjoint.e. Le maire n’a pas répondu à cette demande argumentant que l’équipe devait finaliser cette répartition. Or , le soir même (21h45) OF publiait dans son édition numérique son article sur le CM et on y découvrait les dites délégations. Petit mot à Turquois a été envoyé par SMS pour marquer notre étonnement et interroger sur le pourquoi d’un tel « comportement ».

Lecture de la charte de l’élu : par Camille Nobilet

→ Intervention de Claudia Pontoizeau, colistière de Michel Caillaud, au sujet de la vidéo diffusée sur Facebook le soir du premier tour, où on peut voir plusieurs élus se moquer ouvertement de Michel Caillaud. Elle demande des excuses publiques des personnes concernées. → Laurent Turquois n’a pas souhaité répondre, et aucun autre élu concerné n’a pris la parole.

Délégation de compétences du conseil municipal au Maire Mr Soullard lit l’ensemble des délégations du conseil municipal au Maire, soit, soit 25 des 29 prévus à l’article L2122-22 du CGCT.

→ Intervention d’Hervé Camus (texte complet joint) qui a regretté le manque d’équilibre dans ces délégations, un manque de collégialité et d’horizontalité (certains pouvoirs auraient pu être délégués aux adjoints dans leur champ de compétences). Nous avons voté contre en cohérence avec le projet que nous avons défendu ainsi que Laurent K. avec qui nous avions échangé en amont. Les 3 élus de la liste Caillaud se sont abstenus.

Indemnités de fonctions aux titulaires de mandats locaux Mr Boucher présente les nouvelles indemnités des élus. Il y a une baisse de l’enveloppe allouée à ces indemnités puisque la mairie ne touche plus une dotation.

→ Intervention de Laurent Keunebroek qui évoque la symbolique d’attribuer seulement 0,5% de l’indice de base aux élus de l’opposition. Il souligne que c’est faire peu de cas des élus de l’opposition (et en contradiction avec l’ouverture faite) et que l’engagement citoyen prend du temps. Supprimer cette indemnité (les élus de l’opposition touchent désormais 15 € net par mois) n’encourage pas voire empêche certains de s’engager dans la vie municipale.

A noter : Nous avions discuté de ce point avec Laurent K. et avions décidé de lui laisser la parole. On aurait peut être juste du dire que nous partagions son point de vue. (moyen aussi de montre que nous sommes prêts à travailler ensemble avec eux)

→ Intervention de Christine Le Mentec qui critique également cette baisse, en soulignant l’augmentation de certains dans la majorité (est visé Thomas Boucher).

→ Réponse de Thomas Boucher (seulement à l’intervention de Christine et non Laurent), en regrettant son intervention polémique, et en évoquant le temps passé par les élus de la majorité contrairement aux élus de l’opposition.

A noter : Nous mettrons dans un futur article sur FB et/ou notre site, l’analyse à faire de cette intervention, commencée par Jean-Yves sur le groupe WhatsApp.

Au final : 7 votes contre et 28 pour.

➢ Prochain conseil municipal le mardi 16 juin ➢ Réunion du maire avec les représentants de l’opposition pour évoquer les commissions de travail à venir le mercredi 3 juin